LES NEWS

[PARCOURS] Caroline GUYON, High Jewelry Watch Designer Associate Manager chez BULGARI

Diplômée CREAPOLE 2014 en Design Produit et Innovation, Caroline GUYON nous raconte son métier, son parcours, comment elle a mis à profit les forces de CREAPOLE et personnalisé sa formation pour atteindre son objectif : devenir designer dans le monde de la haute horlogerie et Joaillerie ! 

CREAPOLE : En quoi consiste le travail d’un designer Haute Horlogerie et Haute Joaillerie ? 

Caroline : « Être designer de Haute Horlogerie signifie être extrêmement précis et minutieux car tout repose sur le mouvement de la montre composée à la main. En revanche, celui de Haute Joaillerie signifie connaître parfaitement les techniques de sertissage et les différentes pierres précieuses.

Un designer dans ces domaines doit savoir rendre une montre ou un bijou beau dans ses plus petits détails ! C’est ce qui fait la différence entre le luxe et le milieu de gamme par exemple. »

CREAPOLE : À quoi ressemble le quotidien lorsque l’on travaille dans une entreprise aussi prestigieuse que Bulgari ?

Caroline : « La Maison Bulgari est exceptionnelle car la créativité y est reine. C’est un peu le Graal pour un designer, car je suis libre et autonome du moment que mes créations correspondent au style de la marque.
Mes journées sont remplies de créativité de montres féminines entrée de gamme ou de pièces exceptionnelles dépassant le million d’euros. Je rencontre également des fournisseurs qui nous présentent les pierres précieuses que je dois choisir vis-à-vis du design, de bracelet en cuir pour les montres entrée et moyen de gamme, ou encore des cadraniers pour valider les prototypes de cadran. « 

CREAPOLE : Quels outils (numérique, traditionnel) sont à votre disposition ?

Caroline : « Dans notre Maison, le designer choisit ses outils de travail. En arrivant, nous donnons notre liste de matériel et de software selon notre méthode de création. J’ai donc toute la suite Adobe, je travaille aussi beaucoup sur Rhinocéros 3D, et je vais bientôt commencer à travailler sur Matrix Gold, qui est plus orienté Haute Joaillerie.

Dans mon équipe le dessin est très important, et je gère également la gouache qui est une technique typique des grandes maisons de Joaillerie. »

CREAPOLE : Parlez-nous des étapes dans la création d’une nouvelle pièce. Quels métiers seront impliqués dans cette création ?

Caroline : « Après avoir étudié le patrimoine propre de Bulgari, je commence à dessiner une pièce Haute Joaillerie de zéro. Ce sont des montres secrètes, qui ressemblent plus à un bijou qu’à une montre.

Après avoir fait la création, je rencontre le marketing pour parler de potentiels marchés, puis le développement afin de voir ce qui est réalisable ou non.

En règle générale, les designers dans mon domaine préfèrent pousser plus loin et faire des choses presque irréalisables afin d’innover et de nous démarquer des autres marques (par exemple, nous détenons cinq records du monde de la montre la plus fine).
Puis selon la créativité nous rencontrons les fournisseurs qui construisent notre produit (des ateliers de Haute Joaillerie par exemple).

Mon rôle est de créer, d’apporter de la modernité puis de suivre tout le processus jusqu’à la mise en vente de la pièce. »

CREAPOLE : Quel est votre processus créatif ? Comment abordez-vous un nouveau projet ?

Caroline : « Je pense qu’en travaillant pour une Maison, ou une entreprise, il est primordial de s’imprégner de l’esprit et des codes esthétiques avant de créer quoi que ce soit. J’aime aller dans les boutiques Bulgari pour découvrir des choses que nous avons pu faire, ou dévorer les livres qui regroupent nos plus belles créations.
Mes inspirations sont souvent tirées du passé, en y ajoutant la modernité propre à nos jours. « 

CREAPOLE : Comment se compose typiquement une équipe de création design ?

Caroline : « Notre équipe design a beaucoup de responsabilités. Lorsque notre Directeur Artistique Fabrizio Buonamassa est absent, je reporte directement à notre Directeur de l’Horlogerie, Antoine Pin. Je participe également aux réunions avec notre CEO Jean-Christophe Babin pour présenter nos projets.
Dans notre équipe, nous sommes quatre designers : deux personnes très techniques sur la partie Homme et deux personnes plutôt Haute Joaillerie sur la partie Femme. »

 

CREAPOLE : Comment avez-vous choisi CREAPOLE et pourquoi ? Parlez-nous de votre parcours à CREAPOLE.

Caroline : « J’ai choisi CREAPOLE car l’école me semblait la plus appropriée pour m’aider à m’insérer dans le monde du travail. En effet, elle dispose d’un bel agenda de contacts avec des stages obligatoires sur les trois dernières années du cursus. »

CREAPOLE : En revenant sur votre cursus, considérez-vous avoir été bien formée ?

Caroline : « Je suis particulièrement heureuse de certains cours qui m’ont profondément aidés à avoir une créativité folle. Réussir à ne pas se limiter et prendre des risques sont les plus belles choses qu’on pouvait m’enseigner. »

CREAPOLE : Quel était votre rythme de travail ? Parlez-nous de votre quotidien en tant qu’étudiante.

Caroline : « Je ne compte pas les nuits blanches, les moments de découragement et les belles réussites. Nous avions une promotion extraordinaire et nous nous soutenions beaucoup les uns les autres. Ce n’était pas du tout une ambiance compétitive malsaine mais plutôt tournée vers l’esprit d’équipe et la solidarité. »

CREAPOLE : Comment s’est déroulée votre insertion professionnelle ?

Caroline : « Après mon diplôme, j’ai essuyé une très grosse déception car la personne devant m’embaucher comme Designer de Haute Joaillerie a changé d’avis. Puisque c’est un milieu très fermé et difficile d’accès, je me suis battue pour entrer à la Creative Academy afin d’avoir mes chances. Je ne remercierai jamais assez le Service Placement de CREAPOLE et notamment Mme ROCHET pour son aide ! « 

CREAPOLE : Comment avez-vous approché le monde du luxe en tant que Designer produit ?

Caroline : « Diplômée CREAPOLE 2014 en Design Produit et Innovation, j’ai toujours été passionnée par les pierres précieuses. Après mon diplôme, j’ai suivi un cursus de gemmologie avec le GIA (Gemological Institute of America) à distance, et j’ai eu la chance d’être acceptée à la Creative Academy à Milan. Cette dernière recrute chaque année seulement 20 élèves diplômés en bac + 3 minimum et spécialisés dans le design du luxe. »

CREAPOLE : Parlez-nous un peu de la transition entre CREAPOLE et la Creative Academy.

Caroline : « La Creative Academy adore les Creapoliens car nous avons une formation très complète, ce qui selon eux peut manquer dans d’autres écoles. Notre force étant Photoshop, le dessin et la créativité. »

CREAPOLE : Que dire sur la Creative Academy ? Vous étiez avec une autre Creapolienne ? D’autres français ?

Caroline : « Il faut être vraiment sûr de son choix pour faire la Creative Academy car le rythme du master est très dur et la pression monstre.

En revanche, quand on en sort, on a l’opportunité d’effectuer un stage obligatoire de trois mois pour une des maisons du groupe Richemont.

Effectivement, j’étais avec une Creapolienne : Laetitia ROZÉ, diplômée CREAPOLE 2013 en Design Produit et Innovation, qui est actuellement Designer Haute Joaillerie pour Louis Vuitton après avoir travaillé chez Piaget.

Notre promotion se composait de plusieurs italiens, coréens, chinois, suisses, français, indiens, d’une américaine, un japonais et un sud-africain. »

CREAPOLE : Comment liez-vous votre expérience CREAPOLE à ce que vous faites aujourd’hui ?

Caroline : « CREAPOLE m’a beaucoup aidé à être créative et si je suis aussi efficace sur Photoshop aujourd’hui c’est grâce à un professeur exceptionnel qui nous en a bien fait baver pendant les cours. »

CREAPOLE : Quels projets pour la suite ?

Caroline : « Le milieu du luxe est dur et fermé. En revanche, depuis que j’y suis, j’ai été appelé par plusieurs grandes Maisons afin d’y travailler comme Designer. Il n’y a pas de secret, le travail est la clé. Quant aux projets à venir… c’est secret ! »

CREAPOLE : L’une de vos créations vient d’être finalisée. Parlez-nous de votre travail sur cette nouvelle pièce.

Caroline : « Mon premier gros bébé en Haute Joaillerie/Haute Horlogerie est la Serpenti Intrecciati pour Bulgari.
Notre collection Serpenti est la plus importante et je voulais travailler avec des pierres précieuses que nous n’avions jamais utilisées dans l’Horlogerie chez Bulgari : les beads.

Les créations se sont faites autour de la dimension du mouvement et de la boîte de montre contenue dans la tête de serpent (c’est une montre secrète) puis du prix des beads d’émeraude, saphirs et rubis.

Ces pierres coûtent extrêmement cher car la façon dont elles sont taillées les rend pâles et met en évidence les défauts à l’intérieur (inclusions). Ainsi, pour avoir une belle couleur, avec peu d’inclusions et une bonne dimension, il faut mettre le prix.

J’ai suivi ensuite le processus de fabrication artisanal avec notre fournisseur de Haute Joaillerie afin de valider chaque étape : le sertissage, la dimension des pierres, la couleur, la fermeture de la montre, etc.

Puis vient la validation finale une fois la montre terminée, polie et sertie. »

© CREAPOLE, 2018. Tous droits réservés — CREAPOLE • 128 rue de Rivoli 75001 Paris • Téléphone : 01 44 88 20 20 —
CREAPOLE PREPA Etablissement d'enseignement supérieur privée —CREAPOLE Etablissement d'enseignement supérieur privé technique